Grenoble est reconnu, à l'échelle mondiale, comme un site majeur pour l'étude des propriétés physiques de la matière condensée.
Initialement centrée sur l'étude des propriétés magnétiques et électrostatiques des solides, cette activité de recherche a amené la concentration de moyens expérimentaux considérables. Ils couvrent un très vaste champ de possibilités expérimentales, des basses et très basses températures, aux champs magnétiques intenses et jusqu'à l'utilisation des grands instruments permettant de sonder les états de la matière à l'échelle microscopique par diffusion des neutrons (ILL) et des rayons X (ESRF).

Les formations expérimentales de l'Université Grenoble Alpes ont, dans la mesure des moyens disponibles, accompagné ce développement. Les manipulations de physique de l'état solide actuellement proposées touchent les domaines des semi-conducteurs, du magnétisme, de la supraconductivité, de l'utilisation des rayons X pour la caractérisation des matériaux.

Ces manipulations existent, dans le cas général, sous la forme d'un poste unique ne pouvant recevoir plus de trois étudiants à la fois. Parmi les travaux pratiques de magnétisme, semi-conducteur ou supraconductivité, les filières intéressées devraient choisir de 4 à 6 manipulations, de façon à permettre des rotations sur un groupe d'étudiant et à justifier de l'encadrement par un enseignant. La durée typique de toutes ces manipulations est de 4 h.

Les expérimentations utilisant les rayons X ont un fonctionnement plus contraignant que les autres. Le nombre d'enseignants pouvant encadrer ce type de manipulation est limité et les conditions d'utilisation en toute sécurité des matériels restreignent les possibilités de panachage avec d'autres sujets. Les filières intéressées devraient donc opter pour un thème consacré à part entière à l'utilisation des rayons X.

Ces diverses expériences et TP sont principalement situés au premier étage du bâtiment PhITEM D, sur le campus de Saint-Martin-d'Hères.