Après son master, Thomas, à 26 ans, a intégré un grand groupe d'horlogerie suisse.
Sa première mission a été une contribution à un projet de développement du ressort à spirale, dont la marque possède la plus grande expertise. Après cette mission, Thomas a choisi de rester.
« Le réglage mécanique du temps m'attire : connaître et maîtriser cette relation entre l'oscillation mécanique et le garde temps qu'est la montre. »

Aujourd'hui, il est responsable de l'atelier de fabrication des oscillateurs, le « coeur » de la montre. Cet ensemble doit diviser l'heure en 28800 battements réguliers, quelque soit la position de la montre et son environnement. Cet atelier rassemble une quarantaine de personnes et le rôle de Thomas consiste à jouer le chef d'orchestre de l'atelier, initier les projets, organiser la production, recruter, former et suivre le personnel, maîtriser la qualité produite.

Mis à jour le 20 mars 2017